La peinture crée un autre monde

Exposition Julien Bemabé à Fribourg

 

La visite de 20 huiles sur toile composées par ce peintre né il y a 42 ans à Perpignan, dans le Midi, également professeur d’Arts plastiques, est tout autre qu'une promenade reposante. Dans les tableaux apparaît une passion, qui supporte tout, excepté l'indifférence. " Je rentre dans mes œuvres, communique avec elles. Le résultat est le fruit d'un dialogue constant avec le tableau en train de naître ". Ainsi le spectateur n’est pas moins interpellé que l'artiste lui-même.

Il n’est pas possible de rattacher les toiles, à la manière de nombreux connaisseurs, a une certaine " tendance " ou " école ". Des couleurs puissantes alternent avec des touches en filigrane, des illustrations concrètes avec des formes abstraites. Cependant M. Bemabé, qui, déjà pendant ses 8 ans de séjour en Tunisie a organisé des expositions, a son style bien personnel. Il est évident que le peintre est fasciné par la nature, qu'il a bien connu pendant ses 4 ans sur l'île de la Guadeloupe : la mer dans tous ses états, le feu, ou des nuées de brouillard se dissipant.

Mais Julien Bemabé ne reproduit pas la nature tout simplement. Il la transpose et l’interprète. Ce n’est pas le sujet de sa peinture mais un moyen de faire de l’art ce qu'il doit être la création d'un monde à soi. Tel est le leitmotiv de cette exposition. Ainsi l'écrivain français André Malraux – " La peinture tend bien moins à voir le monde, qu'à en créer un autre ".

R.R